Aladdin Charni, le Freegan Pony

En litige avec la Mairie de Paris pour occupation illégale d’un entrepôt sous le périphérique, le Freegan Pony a obtenu un bail légal de 24 mois suite à de nombreuses négociations. Afin de financer les travaux de remise aux normes, la cantine participative s’est lancée en campagne sur le site de crowdfunding KissKissBankBank.


Ouvert il y a neuf mois dans un hangar désaffecté place Auguste Baron, le Freegan Pony est une cantine participative qui promeut le freeganisme et la mixité sociale. En allant s’approvisionner en invendus auprès de grossistes de Rungis, le collectif alternatif dernière cette initiative entend sensibiliser ses convives au gaspillage alimentaire en proposant une expérience singulière. Chaque soir, quatre jours par semaine, un chef propose un menu végétarien ou vegan à prix libre, fait à base de fruits et de légumes. Le service au comptoir, assuré par une équipe de volontaires qui préparent le menu pour une centaine de couverts, ravit les Freegans d’un soir joyeusement attablés dans une salle au mobilier dépareillé, majoritairement récupéré via l’association Emmaüs de Pantin. L’ambiance y est décontractée et bon enfant.

 

3-freegan-poney-restaurant-bio-paris-perif-credit-photo-jacob-khrist-hans-lucas

Le Freegan Pony

Après un procès intenté par la Mairie de Paris pour occupation illégale, l’équipe menée par Aladdin Charni a réussi à trouver un terrain d’entente avec l’obtention d’un bail de deux ans, moyennant un loyer de 25 000€ annuels. « Il y a un an, je me suis rappelé que je connaissais ce lieu. Après vérification, nous nous sommes rendus compte qu’il était inoccupé. Une équipe s’est alors montée pour remettre le hangar en état et nous avons pu ouvrir quatre mois plus tard. Ce projet s’est monté avec zéro budget et n’aurait pu voir le jour ailleurs que dans un squat car les frais fixes auraient été trop importants pour pouvoir le concrétiser. La mairie a déposé plainte pour occupation illégale, ce qui est un processus tout a fait normal. Le procès est arrivé à terme et suite à de longues et difficiles discussions, nous avons obtenu l’autorisation de rester dans les lieux », raconte Aladdin.

Le collectif a lancé il y a quelques jours une collecte sur le site KissKissBankBank, afin de financer une partie des travaux nécessaires à la réouverture du lieu. Le Freegan Pony pourra ainsi accueillir à nouveau son public d’habitués et de curieux à l’automne, après quelques mois de réhabilitation. « On aimerait ouvrir cinq à six jours à la rentrée, en augmentant également la capacité de couverts, car la demande de nos clients est forte. Les contreparties que nous proposons avec la collecte ne sont ni plus ni moins ce que les gens pourront avoir au Freegan Pony, sauf qu’on leur demande de nous aider en amont pour que le projet puisse voir le jour. Nous aurons besoin de tous les corps de métier pour la remise aux normes du lieu : gros oeuvre, électricité, ferronnerie, peinture… Tous les échos autour de l’initiative sont positifs, on nous dit « n’arrêtez-pas ». Nous avons désormais besoin de l’aide de toutes ces personnes qui se retrouvent dans l’expérience qu’on propose et les idées que nous soutenons. L’état d’esprit restera le même », précise Aladdin.

Participer à la collecte pour la réouverture du Freegan Pony
photos © Jacob Khrist

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s